L'enseignement des mathématiques à l'heure du nouveau bac 2021

Dernière mise à jour : 7 oct. 2021


Avec la réforme du Baccalauréat les enseignements ont été réorganisés et les mathématiques ont été particulièrement impactées ! Dès lors, difficile de s’y retrouver et surtout de faire les bons choix. On vous aide à comprendre ce qui se cache derrière la spécialité Mathématiques et les options de Mathématiques complémentaires et Mathématiques expertes.


Le mot d’ordre de cette réforme est le choix : choix des spécialités en première et terminale et des options en terminale. Les élèves devraient avoir des enseignements qui leur plaisent et qui sont le plus adaptés à l’orientation qu’ils visent.

Pour de nombreux choix d’orientation, les mathématiques restent un enseignement fondamental qu’il n’est pas question de négliger ! C’est pourquoi, même (et surtout) si le projet d’orientation n’est pas bien défini en seconde, il ne faut pas abandonner les maths.

Pour vous aider à faire les bons choix, voici un petit guide de l’enseignement des mathématiques pour le bac 2021.


Comment est organisé l’enseignement des mathématiques ?

En classes de première et terminale, les mathématiques se déclinent en une spécialité « Mathématiques » et deux options, « Mathématiques complémentaires » et « Mathématiques expertes ».


La spécialité « Mathématiques »

Les spécialités sont la colonne vertébrale de l’enseignement choisi par l’élève. Les anciennes filières (scientifique, sciences économiques et sociales et littéraire) disparaissent au profit de trois spécialités en première et deux en terminale qui définissent le profil du cursus choisi.

La spécialité « mathématique » permet donc de garder un enseignement de mathématiques poussé. En première, ce sont 4 heures par semaines qui permettront de poser les bases dans de nombreuses branches des mathématiques : algèbre, analyse, géométrie, probabilités et statistiques. A l’issue de l’année de première l’élève a acquis des connaissances solides qui lui permettent de modéliser et d’étudier de nombreux phénomènes. Si la spécialité est conservée en terminale, ce sont alors 6 heures par semaine qui permettent d’approfondir tous les thèmes abordés en première. Sur l’ensemble du cycle terminal, les élèves acquièrent les connaissances nécessaires pour poursuivre des études scientifiques pour lesquelles l’outil mathématique est indispensable.

Les spécialités choisies tiennent bien évidemment une place importante dans l’évaluation du baccalauréat. Si la spécialité « Mathématiques » est abandonnée à l’issue de la classe de première elle fait l’objet d’une évaluation en fin d’année. Cette évaluation compte alors pour 5% de la note du baccalauréat. Si l’élève poursuit la spécialité en terminale son évaluation aura lieu au troisième trimestre grâce à une épreuve représentant 16% de la note globale. Cette spécialité pourra également être support du « grand oral » présenté face à un jury au mois de juin et représentant 10% de la note du baccalauréat.


Les options « Mathématiques complémentaires » et « Mathématiques expertes »

En classe de terminale les élèves ont la possibilité de choisir un enseignement optionnel supplémentaire de 3 heures par semaine. Deux de ces enseignements concernent les mathématiques.

L’option « Mathématiques complémentaires » s’adresse uniquement aux élèves ayant abandonné la spécialité à la fin de la première. Elle permet d’approfondir certaines notions vues en première en analyse, probabilités et statistiques. Très utile pour élargir ses outils de modélisation elle fait cependant l’impasse sur l’algèbre et la géométrie.

L’option « Mathématiques expertes » est ouverte aux élèves ayant conservé la spécialité « Mathématiques » en terminale. Elle s’adresse particulièrement aux élèves voulant faire des études supérieures ayant une importante composante de mathématiques. Cette option explore de nouveaux champs de la discipline (arithmétique, graphes, matrices…) et permet aux étudiants de disposer des bases nécessaires pour poursuivre leurs études.


Ce sont donc quatre parcours possibles pour les élèves :

- Spécialité « Mathématiques » en première et abandon des mathématiques en terminale (4h/semaine en première, 0 en terminale).

- Spécialité « Mathématiques » en première uniquement et option « Mathématiques complémentaires » en terminale (4h/semaine en première, 3h/semaine en terminale).

- Spécialité « Mathématiques » en première et terminale (4h/semaine en première, 6h/semaine en terminale).

- Spécialité « Mathématiques » en première et terminale et option « Mathématiques expertes » en terminale (4h/semaine en première, 9h/semaine en terminale).


Des maths, un peu, beaucoup ou passionnément ?

On l’a vu, de nombreuses possibilités s’offrent aux élèves qui veulent étudier les mathématiques au lycée. Le choix n’en est que plus compliqué et dépend de deux critères principaux : l’affinité de l’élève avec la matière et les études supérieures envisagées.

Tout d’abord l’affinité de l’élève avec la matière : il n’est pas judicieux de demander à un élève n’ayant pas un réel intérêt pour les mathématiques de suivre 9 heures d’enseignement par semaine. De même, un élève peu intéressé ou ayant des difficultés aura surement intérêt à abandonner la spécialité en première pour se concentrer sur des matières présentant plus d’intérêt pour lui.

Mais le critère principal reste la filière envisagée pour les études supérieures. En effet, il faut veiller à ne pas s’interdire l’accès à certaines filières sélectives. Les mathématiques concernent de nombreux cursus, ne pas choisir la spécialité « Mathématiques » est réservé aux élèves sûrs de vouloir faire un cursus purement littéraire. Pour tous les autres, les mathématiques seront encore présentes dans leur emploi du temps pour au minimum un an.


En filière économique

Dans les cursus orientés vers l’économie, le commerce et la gestion, les mathématiques ne sont surtout pas à oublier ! Les écoles de commerce ont d’ailleurs communiqué dès la présentation de la réforme pour inviter les élèves souhaitant intégrer ces écoles à choisir cette spécialité en classe de première. Ce choix est également recommandé si l’élève souhaite s’orienter sur une filière universitaire ou un BTS.

Lors de l’année de terminale, le choix est plus ouvert. L’élève peut conserver la spécialité « Mathématiques » ou opter pour l’option « Mathématiques complémentaires ». Si les études visées comportent peu de mathématiques, il est possible d’abandonner totalement cette matière, les notions acquises en première seront suffisantes.

Attention cependant, certaines prépas demande aux étudiants d'avoir conservé la spécialité « Mathématiques » en classe de terminale. C'est pourquoi il est plus qu'utile, en fin de première, de se renseigner sur les exigences des différentes filières envisagées.


En filière médicale

Pour les élèves souhaitant faire des études de santé, les choix concernant l’enseignement de mathématiques reste assez simples. Le parcours le plus évident est celui combinant la spécialité en première et l’option « Mathématiques complémentaires » en terminale. Il est cependant possible de conserver la spécialité en terminale, il faudra alors certainement abandonner la spécialité « Physique – Chimie ».


En filière scientifique

C’est bien évidemment LA filière pour laquelle les mathématiques sont indispensables. La spécialité sera ainsi systématiquement privilégiée en classe de première. Cependant, les cursus scientifiques étant variés, les parcours le sont aussi.

Pour des cursus orientés sur les sciences de la vie et de la terre (prépa BCPST, licence en sciences du vivant, certaines écoles d’ingénieur en biologie ou agronomie…), l’élève peut choisir de privilégier en terminale les spécialités « SVT » et « Physique – Chimie ». Ce choix s’accompagnera alors quasi systématiquement de l’option « Mathématiques complémentaires ».

Pour des cursus centrés sur la physique, garder la spécialité « Mathématiques » en terminale paraît être un choix judicieux. En effet, les études de physique nécessitent un recours important à l’outil mathématique qu’il est important de maîtriser. Le choix de l’option « Mathématiques expertes » peut être un plus, mais il ne semble pas incontournable. C’est alors plus l’intérêt de l’élève pour la matière qui primera.

En chimie, le choix semble plus ouvert. En terminale l’élève peut conserver la spécialité « Mathématiques » ou choisir l’option « Mathématiques complémentaires ».

Quand aux cursus centrés sur les mathématiques, il faudra bien évidemment choisir la spécialité « Mathématiques » en première et terminale. Le choix de l’option « Mathématiques expertes » semble plus que recommandé, principalement pour des classes préparatoires MPSI ou une licence de mathématiques.


En conclusion

Il faut garder à l’esprit que si les choix semblent nombreux, peu seront rédhibitoires. Les formations du supérieur s’adaptent à ces nouveaux enseignements. Elles ne voudront ni se priver d’étudiants motivés, ni laisser ceux ayant intégré leur formation en difficulté car ils n’auraient pas les bases de mathématiques nécessaires. Toutes ont prévues des parcours de remédiation pour avoir, à l’issue du premier semestre de la première année universitaire, des élèves ayant tous les acquis nécessaires pour poursuivre dans la voie qu’ils ont choisie.

Ainsi, l’enseignement des mathématiques reste quelque chose de primordial à étudier avec attention. Le parcours du lycée se dessine dès la classe de seconde, mais conditionne la poursuite des études dans le supérieur. Ainsi, seuls les élèves avec un projet très abouti vers un cursus littéraire pourront abandonner les mathématiques en classe de première.


Pour conclure, on ne peut que conseiller aux élèves de chercher de l’information partout où elle se trouve : professionnels de l’orientation, salons étudiants ou directement auprès des formations visées. Un élève informé sera un élève capable de faire des choix pertinents et en adéquation avec les études envisagées. Il ne doit pas se retrouver au moment de faire ses choix d'orientation pour le supérieur à se dire « Mais je ne savais pas, on ne m'avait pas dit…»



Pour aller plus loin :

Cohessio propose des conférences gratuites pour approfondir les sujets liés à l'orientation et aux enseignements au lycée : ParcourSup, choix des spécialités, choix des écoles…

Retrouvez notre programme de conférences :


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout