L’essentiel du Bac 2021 en 3 points

Dernière mise à jour : sept. 14




Cet article a été écrit en 2019, au moment de la mise en place de la réforme. Il n'est plus d'actualité en 2021 ! Pour découvrir les changements apportés à la rentrée 2021, retrouvez notre article "Nouveau bac, ce qui va (encore) changer en 2022 !"


La réforme du lycée et du bac entre en vigueur cette année ! Pour tous les élèves de seconde et première (et leurs parents) c’est une petite révolution. Cette réforme peut être difficile à appréhender, c’est pourquoi à Cohessio nous vous en présentons les points clé.


1/ Les principes

  • Disparition des filières : dorénavant les élèves choisissent des spécialités en lieu et place du choix d’une des trois filières (S, ES ou L) du bac général. Objectif annoncé : des parcours plus diversifiés et une formation « à la carte », en lien avec les études supérieurs envisagées.

  • Apparition du contrôle continu : fini le bachotage du mois de juin de l’année de terminale ! 40 % de la note de l’examen provient du contrôle continu réalisé tout au long des 2 années de première et terminale.

  • Diminution des épreuves terminales : Seules 4 épreuves écrites et le Grand Oral sont sanctionnées par une épreuve finale.

2/ Les spécialités


Fini les filières, place aux spécialités ! Celles-ci sont à choisir parmi 12, mais seules 7 sont proposées dans l’immense majorité des lycées. Pour les autres, il va sûrement falloir changer de lycée…


Les 7 « classiques » :

  • Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques

  • Humanités, littérature et philosophie

  • Langues, littératures et cultures étrangères

  • Sciences économiques et sociales

  • Mathématiques

  • Physique – chimie

  • SVT

Les 5 « plus rares » :

  • Numérique et sciences informatiques

  • Sciences de l’ingénieur

  • Littérature, langues et cultures de l’Antiquité

  • Arts : histoire des arts, théâtre, arts plastiques, arts du spectacle, etc.

  • Biologie écologie (uniquement dans les lycées agricoles)



Choix des spécialités

L’élève choisit 3 spécialités (4h/semaine chacune) à suivre en première. Le choix se fait en seconde, selon les études supérieures envisagées. Celui-ci est validé par le conseil de classe du 3ème trimestre en fonction du niveau de l’élève et de la cohérence des spécialités. Choisir des spécialités scientifiques avec 3 en mathématiques en seconde semble un choix périlleux ! De même, il va être difficile de faire valoir la cohérence du choix SVT - Sciences économiques et sociales - Langues, littératures et cultures étrangères par exemple !

En fin de première une des spécialités est abandonnée. Seules 2 spécialités seront donc suivies en terminale (6h/semaine chacune). Ces 2 spécialités donneront lieu à des épreuves écrites terminales. Des options en terminale pourront venir compléter les spécialités.



Le tronc commun

Bien évidemment, même pour un élève choisissant un parcours scientifique, pas question d'abandonner les langues ou l'histoire - géographie ! Tous les élèves suivent donc les enseignements de tronc commun :

  • Français (en première)

  • Philosophie (en terminale)

  • Langues vivantes A et B

  • Histoire - géographie

  • Enseignement scientifique

  • EPS

L'enseignement scientifique est une autre nouveauté de la réforme : celui-ci vise à donner les clés pour comprendre une démarche expérimentale à tous les élèves, quelque soit leur profil.


3/ L’évaluation


Un point important de la réforme est l'introduction du contrôle continu dans la notation du baccalauréat. Il apparaît sous deux formes : une note de livret et des épreuves communes de contrôle continu (E3C).


40 % de contrôle continu

  • Livret scolaire : pour 10 % de la note finale

  • Epreuves écrites de contrôle continu : 3 séries d’épreuves

  • Janvier - février 1ère : Histoire/géographie –LVA – LVB

  • Mai - juin 1ère : Histoire/géographie –LVA – LVB – Enseignement scientifique – Spécialité abandonnée en fin de première

  • Avril – juin Terminale : Histoire/géographie –LVA – LVB – Enseignement scientifique

  • EPS : évalué tout au long de l’année de terminale


60 % d’épreuves terminales

  • Français (écrit +oral) : en première, fin juin, coefficient 5+5.

  • 2 épreuves de spécialités (écrit + pratique/oral suivant les spécialités) : en terminale, fin mars - début avril, coefficient 16 chacune.

  • Philosophie (écrit) : en terminale, juin, coefficient 8.

  • Grand oral (oral, évidemment !) : en terminale, juin, coefficient 10.

Le grand oral a pour finalité d'aider les élèves à s'approprier la prise de parole en public. Devant un jury composé de 2 examinateurs l'élève devra exposer une question (choisie et préparée par l'élève dans le courant de l'année de terminale) et y répondre. A l'issue de sa présentation d'une dizaine de minutes, l'élève échange avec le jury sur sa question et sur son projet d'étude.



En conclusion, cette réforme introduit une vrai rupture dans la scolarité au lycée et dans l'épreuve du baccalauréat, marquant pour tous la fin du secondaire et l'entrée dans l'enseignement supérieur. Un point fondamental est la nécessité pour les élèves de réfléchir à leur orientation bien plus en amont que précédemment : le choix des spécialités se fait dès la seconde ! Les conséquences d'une "erreur" de choix dans les spécialités est pour l'instant difficile à appréhender, mais une chose est sûre : les élèves ne peuvent plus faire l'impasse sur une véritable réflexion concernant leur poursuite d'études. C'est pourquoi à Cohessio nous les accompagnons dans leur réflexion et tout au long de leur projet grâce à un accompagnement à l'orientation proposé par des professionnels de l'orientation.




Vous voudriez tout comprendre à la réforme, bénéficier de conseils pour l'orientation de vos enfants, échanger sur les parcours, les écoles, les concours… mais aussi comprendre les rouages de ParcourSup, la plateforme d'accès à l'enseignement supérieur… ? Cohessio vous propose pour cela des conférences gratuites animées par des professionnels passionnés et disponibles.






14 vues0 commentaire